Cartographie d’un ordinateur : composants d’ordinateur et système d’exploitation

Il est important de détailler les composants de l’ordinateur afin de comprendre comment il fonctionne. L’unité centrale, également appelée tour pour un ordinateur fixe, regroupe en effet les composants d’ordinateur indispensables au fonctionnement de votre machine. On abordera ensuite la notion de système d’exploitation, indispensable lui aussi au fonctionnement de votre ordinateur.

Le processeur : traitement des informations et exécution des instructions

composant d'ordinateurIl s’agit là d’un des principaux composants de l’ordinateur, plus précisément de l’unité centrale. Cette puce informatique aux multiples parties se trouve sur la carte mère. Equipé d’un ventilateur qui lui évite des surchauffes, le processeur est le cerveau de votre ordinateur puisqu’il exécute les instructions et traite toutes les informations.
Pour bien choisir votre processeur, il est indispensable de prendre en compte les éléments suivants :

  • La fréquence: plus elle est élevée, plus rapide sera votre processeur. Idem pour la fréquence du bus, les connections qui relient les parties du processeur entre elles.
  • La mémoire cache : elle a pour rôle de stocker les données les plus utilisées par le processeur.
  • Le format et le type de mémoire : il est à choisir en fonction de la carte mère.
  • Le slot ou socket : ce terme désigne la fixation qui relie le processeur à son support. Plus le slot a de trous, plus le processeur sera performant.
  • La carte mère: elle doit être compatible avec le processeur.

Les prix d’un processeur oscillant entre 100 euros (entrée de gamme) et plus de 200 euros (haut de gamme) il est nécessaire de vous faire conseiller par un spécialiste informatique qui saura vous aiguiller en fonction de vos besoins.

La mémoire vive : pour stocker les informations temporaires

Également appelée RAM (Random Access Memory), la mémoire vive est un composant d’ordinateur qui sert à stocker les données. Celles-ci sont temporaires et s’effacent dès la mise hors tension de votre ordinateur. Elles proviennent aussi bien du processeur, du disque dur mais aussi de périphériques comme le lecteur DVD. La mémoire vive prend la forme de petites barrettes en plastiques dotées de puces et de circuits intégrés.

On compte différents formats de mémoire vive qui varient selon le nombre de connecteurs et le nombre de bits. Le format des ordinateurs portables est désigné sous le nom de SO DIMM. On trouve également sur le marché différents types de barrettes mémoires qui s’adaptent chacune à tel ou tel type de formats de mémoire vive. Elles se distinguent donc par leur adaptabilité mais aussi par leur fréquence exprimée en Hertz.

Les critères pour bien choisir sa mémoire vive sont les suivants :

  • La capacité de stockage : le standard en la matière est de 2Go. Plus la capacité de stockage est grande, plus l’ordinateur travaille rapidement ;
  • Le temps d’accès : plus il est réduit, plus la mémoire fonctionne rapidement ;
  • Le format et le type de mémoire : il est à choisir en fonction de la carte mère ;
  • La marque de votre mémoire : elle est souvent synonyme de qualité.

Comptez entre 20 et 200 euros pour ce composant d’ordinateur. Pour plus de détails, n’hésitez pas à consulter les spécialistes du secteur, en visitant le site de Companeo par exemple.

Le disque dur : pour stocker les informations durablement

Il joue le même rôle que la mémoire vive à ceci près qu’il stocke les données de votre ordinateur même une fois mis hors tension. C’est sur ce composant d’ordinateur que le système d’exploitation est stocké ainsi que les logiciels dont votre ordinateur dispose. Il se connecte sur la carte mère grâce à une interface dont il existe plusieurs types. Il est composé des éléments suivants :

  • Des plateaux : les données du disque dur sont contenus sur plusieurs plateaux ;
  • Un moteur ;
  • Une tête de lecture/ écriture : pour lire et écrire les données sur le disque dur ;
  • Un cavalier : son rôle est de permettre la possibilité de choisir entre le fonctionnement du disque dur en tant que disque dur principal ou secondaire.

Il est fortement conseillé de se doter d’au moins deux disques durs afin d’assurer la sécurité de vos données. En effet, l’un sera dédié à votre système d’exploitation, l’autre au stockage de vos données : ainsi si votre système d’exploitation tombe en panne, vous pourrez tout de même récupérer les données sauvegardées.

Pour bien choisir votre disque dur, il faut regarder de près vos usages. L’entrée de gamme suffira si vous utilisez votre ordinateur uniquement pour des aspects de bureautiques ou pour aller sur le net. Si vous dédiez un disque dur à votre système d’exploitation, il convient d’investir dans du matériel aux performances optimales avec une capacité de 250 Go minimum. Enfin, pour des programmes plus spécifiques, un disque dur haute performance est recommandé (comptez à partir de 250 euros)

La carte mère, composant d’ordinateur multifonction

Ce composant d’ordinateur a un rôle essentiel : il supporte à la fois le processeur, la mémoire vive mais aussi la carte graphique et le connecteur d’entrées et de sorties. Il se présente sous la forme d’un circuit imprimé doté de ports de connexions. On en trouve de différents formats et avec des supports différents.

La carte graphique ou carte vidéo : pour l’affichage des données sur l’ordinateur

Grâce à la carte graphique, les données contenues dans votre ordinateur s’affiche sur votre écran. Ce composant d’ordinateur adapte l’image en fonction du type d’écran dont vous disposez mais aussi de sa configuration et de son type d’affichage. La plupart des modèles permettent la gestion et l’affichage d’images en 3D.

La carte graphique se connecte en général sur le port PCI Express de la carte mère. Elle se compose des éléments suivants :

  • Un processeur graphique : agissant en complément du processeur, il prend en charge l’affichage.
  • La mémoire vidéo.
  • Le BIOS : son rôle est de sauvegarder toutes les données sans lesquels le démarrage de la carte graphique est impossible.

La carte graphique permet de visionner les images sur un écran via une connectique VGA, sur un téléviseur via une connectique S-Vidéo, sur un écran en haute définition via un câble HDMI.

Les cartes graphiques d’entrée de gamme sont largement suffisantes pour toutes les actions de bureautiques (comptez une centaine d’euros). La version haut de gamme de ce composant d’ordinateur (à partir de 200 euros) conviendra parfaitement pour le montage vidéo.

La carte son ou carte audio : pour la gestion du son de l’ordinateur

Cette carte, comme son nom l’indique, gère tous les sons de votre ordinateur. Généralement intégré dans la carte mère, on peut néanmoins acquérir ce composant d’ordinateur indépendamment, si on souhaite un son optimal pour l’ordinateur. Mais attention ! Dans ce cas, il est nécessaire d’investir également dans des enceintes de qualité sinon la performance de votre carte son s’avérera inutile !

La carte son se compose :

  • d’un processeur.
  • d’un convertisseur numérique/analogique: convertit les sons numériques en son analogiques afin qu’ils soient projetés via les enceintes ;
  • d’un convertisseur analogique/numérique : même opération dans l’autre sens afin que le son entrant puisse être traité par l’ordinateur ;
  • des connectiques permettant le branchement d’enceintes mais aussi de casque, de micro etc.

Le choix de ce composant d’ordinateur dédié au son va dépendre de vos attentes dans ce domaine. Si vous n’attendez rien de particulier du son de votre ordinateur, une carte son intégrée à la carte mère suffira amplement. Si vous travaillez dans le domaine de la vidéo, il est conseillé d’investir dans une carte son plus performante, les cartes son haut de gamme pouvant atteindre les 300 euros et plus.

Le système d’exploitation : indispensable au fonctionnement de votre ordinateur

Ce composant d’ordinateur est en fait un ensemble de programmes qui permet aux applications de votre ordinateur de fonctionner. Le marché se divise en trois types de système d’exploitation : Windows (pour PC), Mac OS X (pour Mac) et Linux-Ubuntu qui a l’avantage d’être gratuit.